8 astuces pour un contenu optimisé en SEO sur son site !

par | Jan 18, 2022 | 0 commentaires

Suivez nous sur les réseaux pour plus d’articles et de conseils

Choisir le mot-clé en relation avec un élément de votre site : 

La toute première étape est de choisir le mot-clé pour votre contenu SEO. On considère qu’une page doit correspondre à un mot-clé dit “principal”. Ce mot-clé se veut généraliste, large, sans pour autant être trop vague. Si vous êtes un site marchand, cela peut être : Un produit, une gamme de produits, un tuto d’utilisation d’un produit, … 

L’astuce est que vous puissiez lier en maillage interne cette page avec une autre page de votre site qui possède un sujet similaire. Le maillage interne étant simplement les liens que vous faites entre vos pages lorsque vous insérez un lien dans un texte ou dans un bouton (autrement appelé CTA ou Call To Action). 

Penser au maillage interne :

Le maillage interne permet de favoriser un parcours utilisateur fluide et intuitif.

Le maillage interne est particulièrement pertinents dans ces cas de figure : 

  • Si votre page est un tuto pour l’utilisation d’un de vos produits, vous pouvez la lier à la page du produit concerné.
  • Si votre page est un produit, vous pouvez la lier à un produit complémentaire ou à une page tuto pour associer le contenu.
  • Pour les articles de blog, il faudra les lier aux articles connexes (qu’on appelle aussi “pages soeurs”).

Qui plus est, le maillage interne, s’il est bien réalisé, favorise la construction de cocons sémantiques sur votre site (cf : article sur le cocon sémantique).

Mais les cocons sémantiques ne sont pas la seule manière de créer une arborescence efficace. Le maillage en silo est également très efficace.

Taper le mot-clé dans Google en mode navigation privée :

L’étape suivante est de taper le mot-clé principal de votre texte dans Google en navigation privée. Le but est d’avoir la réponse la plus naturelle possible sans que Google ne “fausse” les résultats en prenant en compte votre historique de recherche. 

Une fois cette action réalisée, cherchez le module « autres questions posées » entre les résultats proposés par Google. Cette partie rassemble les questions les plus posées à Google sur le sujet. Basez votre contenu d’article en formulant vos propres réponses à ces questions.

A noter, ce module est toujours en première page mais n’est pas toujours présent.

Analyser le type de contenu des 5 premiers résultats de recherches :

En réalisant cette action, vous pourrez voir quels sont les types de contenus les plus cliqués et plébiscités par Google.

Assurez-vous ainsi de bien identifier l’intention des visiteurs : 

  • Quels sont les sujets de ces pages pour découvrir l’angle sous lequel est traité le mot-clé.
  • Quel est le type de contenu pour savoir si les visiteurs qui tapent le mot-clé cherchent plus un tuto, une page produit ou de simples informations sur le sujet ciblé.
  • Des questions récurrentes apparaissent-elles ? Si oui, identifiez-les et tentez d’y répondre avec vos propres mots.

Ces éléments font partie de l’intention de recherche. Cette intention représente le besoin des internautes. Que l’internautes est un besoin informatif, transactionnel ou commercial, il attend un type de contenu particulier qu’il faudra lui fournir.

Respecter le plan suivant pour vos contenus SEO:

Lorsque l’on insère du contenu texte sur une page web, l’erreur très souvent commise est de construire nos titres en fonction des typographies.

Il faut savoir qu’un contenu SEO doit avoir une structure compréhensible par Google. On utilise pour ça des balises “Hn”. Ces balises SEO vont par ordre d’importance de H1 (la plus importante) à H6, en passant bien évidemment par H2, H3, H4 et H5.

Ce balisage sert d’indicateur sur l’importance des contenus lorsque les GoogleBots passent sur votre site. Le H1 indique le sujet principal de la page, il est donc primordial d’y prêter une attention toute particulière.

Les CMS, Content Management System, comme WordPress ou encore Wix, vous proposent des typographies avec une graisse (épaisseur de typo) plus ou moins importante appliquée dessus. Ces niveaux de graisses correspondent, en fait, aux balises. C’est donc ici où le bât blesse, on a tendance à faire en fonction du design et du rendu visuel sans se poser la question du balisage.  

  • H1 (un seul par page !) : C’est le titre de votre article. Notre conseil est de le formuler sous forme de question ou de contenu explicatif :
    • Ex H1 : Comment choisir sa brosse à dents en bois ?
    • Ex H1 : Brosse à dents écolo : 3 points à vérifier avant d’acheter.
  • H2 (autant que vous voulez) : Consacrez cette balise aux sous-parties de votre article. Utilisez ici les questions trouvées lors de votre première phase d’analyse sur les résultats de recherches.
    • Ex H2 : Quel bois privilégier pour sa brosse à dents ?
    • Ex H2 : Quelle longévité pour une brosse à dents bambou ?
    • Ex H2 : …
  • H3 (autant de vous voulez) : Seul bémol, cette balise est à insérer en fonction du niveau de détail de votre contenu. Il est très fortement conseillé de placer la balise en sous-partie d’un H2 !

Insérer une ou deux images dans vos articles pour illustrer le propos.

Est-ce que Google vérifie qu’une image accompagne bien votre contenu SEO ou votre article de blog ? La réponse est oui. Les images font l’objet d’une attention toute particulière par Google.

En effet, lorsque vous intégrez une image n’importe où sur votre site, il faut absolument penser à intégrer une balise « alt » dans cette image et à la compléter avec le contenu adapté. Il s’agit d’insérer un petit texte descriptif de quelques mots, dans lequel il ne faut pas oublier de placer le mot-clé qui vous intéresse. 

Qui plus est, cette balise est très utile pour les personnes malvoyantes. Lorsque Google est en mode TalkBack, il vient lire cette balise pour en indiquer le contenu au visiteur. C’est un point important dans les critères d’accessibilité de Google. 

Enfin, pensez à bien formater l’image pour qu’elle ne soit pas trop lourde : pas plus de 100Ko.

Penser à rédiger une balise Title et Méta description à la page.

Il ne faut évidemment pas oublier d’insérer les balises Title et Meta Description. La Title est la balise qui s’affiche dans les résultats de recherches de Google, il est donc important de l’optimiser au maximum. 

Il faut donc bien placer le mot-clé principal ici aussi, et ne pas oublier de répondre aux exigences de Google à savoir :

  • Éviter de dupliquer le contenu avec les autres balises.
  • Limiter le nombre de caractères : maximum 60 caractères.

Concernant la Meta Description, il s’agit d’un court texte entre 70 et 155 caractères. Il faut aussi impérativement insérer le/les mots-clés car il apparaissent en gras et augmentent significativement les taux de clic !            

Viser un minimum de 800 mots pour un contenu SEO.

D’après notre expérience d’agence SEO, la moyenne à viser pour qu’un article rivalise avec les contenus de la première page est aux environs de 800 mots.

Pour un contenu de qualité, soyez pédagogique. Il ne faut jamais oublier de placer des définitions, d’autant plus quand vous utilisez un terme propre à votre secteur d’activité. Sans non plus en faire des tonnes, plus vous serez précis et généreux dans vos explications et plus vous placerez naturellement les bons mots-clés aux bons endroits.

Optimiser le SEO de votre site passe par tous ces points, mais d’autres stratégies et bonnes pratiques sont à découvrir en parcourant nos articles d’experts SEO.

Notre diagnostic SEO offert vous attend !

Des infos rapides et actionnables dès maintenant pour gagner rapidement du trafic !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.