Silo SEO : méthode et conseil pour créer une structure efficace en 2022

par | Juin 11, 2022 | 0 commentaires

Suivez nous sur les réseaux pour plus d’articles et de conseils

En référencement naturel, le silo SEO est une notion encore plus floue que les autres. Déjà qu’être premier sur Google nécessite beaucoup de temps et de connaissances, on en rajoute une couche. 

C’est pourtant ce que bon nombre de référenceurs considèrent comme étant le plus important dans une stratégie SEO. Savoir créer et organiser des contenus de manière efficace pour permettre à Google et autres moteurs de recherche de bien comprendre ce dont vous parlez et l’étendue de votre expertise. 

Qu’est ce qu’un silo SEO ?

En SEO, un silo désigne une organisation de page à l’intérieur d’un site web. Pour faire en sorte que les utilisateurs et Google ne se mélangent pas les pinceaux. Il faut être précis et savoir cloisonner l’information pour ne perdre ni l’un ni l’autre.

Pour faire plus simple, un silo SEO est souvent une méthode de maillage interne entre des pages et articles SEO pour en optimiser le référencement et donc, augmenter le trafic acquis par ces pages.

C’est donc capital d’un point de vue du parcours utilisateurs et du robot de savoir quoi faire et ne pas faire pour être efficace dans vos actions. 

En général, on parle de ces silos comme étant “une page catégorie avec ses sous-catégories et les articles qui parle du sujet”. Cette définition un peu réductrice est pourtant assez vraie. Si le siloing SEO est plus complexe que ça dans son exécution, le principe de base est bien celui des poupées russes.

L’objectif d’un silo en SEO : l’expertise thématique

En référencement naturel, le plus important est de prouver que vous êtes la personne qui donne les meilleurs conseils dans votre secteur. 

Chez les référenceurs, on appelle ça le “topical trust”, que je traduit par l’expertise thématique. 

Qu’est ce que c’est ?

Imaginez que vous ayez besoin d’un conseil pour acheter une imprimante. Vous n’allez pas aller demander conseils à votre vendeur de vélo pour deux raisons :

  • C’est logique, le vendeur de vélo n’est pas reconnu pour donner d’excellent conseils informatiques.
  • Personne ne vous a jamais dit “tiens, ce vendeur de vélo c’est expert en informatique, si t’as besoin de conseils vas donc le voir !”.

Ce vendeur de vélo n’a ni confiance, ni expertise présumée, vous n’irez pas le voir. 

Google fonctionne pareil, il a besoin d’avoir la preuve que vous êtes une référence sur un thème donné avant de vous accorder sa confiance. 

En fait, l’expertise thématique est quasiment une condition sine qua none de votre bonne performance SEO.

Pourquoi un silo SEO est-il important ?

Pour savoir à quel point le siloing est important, il faut comprendre le fonctionnement des robots de Google dans son ensemble. 

Google est une machine extrêmement perfectionnée. Les robots qui visitent et “valident” les sites internet pour le SEO sont appelés des “crawlers” ou “spiders”. La mission de ces robots est de déterminer si le site web qu’ils visitent est plus digne de confiance que les autres. 

Si la réponse est oui, félicitations, vous remontez sur Google. 🚀

Si la réponse est non, malheureusement, ce sera beaucoup plus difficile. 🥺

Donc, la visite d’un robot de Google vous offre une chance de passer devant vos concurrents, c’est une chose à ne pas laisser passer. 

Pour lui prouver que vous connaissez votre sujet, les robots vont d’abord attendre de vous un contenu de qualité. C’est la première étape du fameux algorithme de Google.

C’est pour satisfaire les robots qu’on crée des silos SEO, car ils parcourent les liens entre les pages pour découvrir vos contenus et articles. L’objectif est donc de contenter les robots et l’utilisateurs pour être plus efficace dans les pages de résultats de recherche. 

Mais comment les robots font pour apprécier la qualité d’un contenu ainsi que l’expertise d’un site internet ? 

Ils passent de pages en pages pour analyser non seulement vos contenus, mais également les liens que vous faites entre eux. Par exemple, cela n’aurait pas de sens de parler de SEO et de vous mettre un lien pour acheter un presse-agrume en plein milieu, si ? 

Google c’est pareil, les robots doivent déterminer si les liens entre vos pages sont logiques et vont apporter un réponse complète et agréable pour l’utilisateur. 

C’est pour ça que le silo est important, pour contenter les robots de Google et donc donner votre réponse et votre expertise à vos lecteurs et visiteurs cible.

Bon, les bases sont posées, on entre dans le vif du sujet.

“Hard” et “Soft” silo : comment les utiliser en SEO ?

Contrairement à ce que beaucoup de professionnels du web pensent, il n’existe que deux types de silos (qui se déclinent ensuite). Les “hard silo” et “soft silo” sont deux faces d’une même pièce. 

Vous connaissez sûrement les termes Hardware et software, désignant respectivement la machine et le logiciel qui fonctionne dessus. 

Et bien la différence est très similaire pour nos deux silos, On vous explique. 

Le hard silo en SEO

C’est la structure d’un site telle qu’elle a été dessinée sur le papier à la base. La représentation graphique en haut de l’article est un hard silo. 

Ça consiste en un ensemble de page et de sous-pages donc. Si bien que les URLs vont ressembler à ça :

  • monsite.fr → page d’accueil
  • monsite.fr/silo-1 → page principal du silo 1
  • monsite.fr/silo-1/page-fille-1 → “sous-page” du silo 1

C’est donc une structure très technico-technique. Elle est souvent mise en place car considérée comme plus claire pour les utilisateurs. Son principal avantage est de pouvoir rappeler en permanence aux visiteurs qu’ils se trouvent dans telle ou telle partie du site.

Le principal problème d’un hard silo, c’est que ça ne marche pas. ❌

En effet, comme je vous le disais, les robots suivent quasiment tous les liens qu’ils trouvent sur une page :

  • Le menu de navigation principal
  • Le logo de votre marque
  • Les liens en bas de page (footer)
  • ….

Quand on le sait, on se rend vite compte que jamais Google n’aura une vision suffisamment propre et claire de votre site avec cette technique seule. 

L’algorithme de Google n’est pas basé sur la technique mais plutôt sur la confiance et l’expertise. Donc une structure technique comme le “Hard silo” ne convient pas à des objectifs SEO.

Un autre désavantage est que vous ne pouvez plus bouger vos pages. 

Hé oui, lorsque vous souhaitez changer une page de catégorie par exemple, vous créer une nouvelle adresse de page, par exemple :

Vous passez la page fille d’un silo à un autre

monsite.fr/silo-2/page-fille-1-du-silo-1

Les nouvelles adresses de page Google n’aime pas ça. Puisqu’il a besoin d’avoir confiance, le moteur de recherche va avoir tendance à toujours privilégier les pages les plus anciennes.

Ce sont autant d’inconvénients qui trouvent leurs solutions dans le “Soft silo”.

Le soft silo en SEO

Le Soft Silo, c’est extrêmement simple (enfin, je crois). 

L’idée, c’est de faire en sorte de dresser une carte sémantique plutôt qu’une carte technique du site. 

En d’autre termes, c’est le travail sur les liens entre les pages qui importera plus que leurs places dans l’arborescence du site. 

Puisque Google est assez intelligent pour apprendre, il est aussi capable d’interprétation. Et l’algorithme interprète les contenus que vous produisez. Il le fait pour être sûr de la logique et de la pertinence des liens qui parcourent votre site. 

Ce qu’il faut simplement savoir quand vous rédigez un article SEO :

  • Créer des liens vers des pages qui répondent aux questions posées par l’article que vous rédigez
  • Ne pas mettre trop de liens pour ne pas paraître un peu trop peu naturel aux yeux de Google
  • Créer des liens sur les mots-clés et requêtes de la page de destination. 

Un bon exemple de maillage interne serait un lien placé 

  • Dans un texte qui parle de siloing SEO.
  • Dans une sous-partie qui traite du “soft silo”.
  • Juste avant une liste qui explique ce qu’est un bon lien en SEO.
  • Le tout sur une ancre (texte cliquable) bien choisie.
  • Un peu comme le lien au-dessus de cette liste par exemple .

Les avantages du Soft Silo sont multiples pour le SEO et la maintenance du site internet. Se forcer à créer des liens en répondant aux questions des internautes dans différents articles SEO vous permet de trouver des idées d’articles plus rapidement et de rédiger plus vite. Les adresses de pages ne sont plus rangées dans des sous-dossier, vous pouvez donc déplacer les pages dans n’importe quelle sous-partie ou menu. Vous n’aurez plus besoin de faire des redirections, ça ne créera pas de nouvelles pages. 

Exemple : 

Au lieu de 

  • monsite.fr/silo-1/page-fille-1

On aura

  • monsite.fr/page-fille-1

Maintenant, comment choisir quelle page vous allez devoir créer un mettre en avant grâce à des liens internes ?

On a aussi une méthode pour vous 😁

La méthode la plus efficace pour créer un silo SEO

Pour les débutants en référencement 

Personnellement, je l’appelle le “silo inversé”. 

Le siloing inversé est très simple à mettre en place. Quand vous créez un lien depuis une page A vers une page B, vous créez également un lien depuis la page B vers la page A. 

Et c’est tout !

Vous allez vous retrouvez avec ce type de structure

Les flèches symbolisant les liens vont dans les deux sens pour représenter le fait qu’il y ait un échange de liens entre les pages.

Cette méthode de création de silo SEO est la base de toutes les autres, c’est pour ça qu’il faut commencer par là.

Le principal avantage de cette structure, c’est qu’elle demande moins de travail et de préparation que celle que je vais vous montrer maintenant. 

Pour les stratégies plus avancées

C’est notre préféré chez KIMOTA.On l’utilise pour que nos clients augmentent leurs trafic SEO de 20 en 2 mois en moyenne. 

Ce silo, c’est le “silo par priorité”. Comme son nom l’indique, il est construit pour mettre en avant des pages en particulier (souvent les pages qui vous apportent contacts et ventes).

On peut le représenter comme suit

Pour les connaisseurs, le terme de “cocon sémantique” inventé (le terme, pas la méthode) par Laurent Bourrelly, est une déclinaison de cette structure.

Les avantages de ce silo SEO ? 

  • Une meilleure navigation des robots de Google (et donc du score SEO des pages).
  • Une plus grande expertise de votre secteur, car vous aurez créé plus de contenus.

Les inconvénients ? 

C’est plus de travail en amont pour créer un plan de maillage interne. 

N’hésitez pas à découvrir notre article sur le sujet.

Comment créer des silos sur WordPress

Avant de rentrer dans le vif du sujet, c’est quoi WordPress ?

WordPress est un CMS (Content Management System) autrement dit un système de gestion de contenus, qui permet de créer son propre site assez facilement. C’est également un logiciel qui présente de nombreux avantages notamment pour le référencement et les optimisations SEO. En effet, WordPress est le plus efficace et le meilleur CMS en termes de référencement, il permet à chaque page d’être bien indexée. Mais les fonctionnalités de base sont limitées et ne permettent pas d’aller assez loin. Il est quand même possible d’en faire un outil meilleur grâce aux nombreux plugins que vous pouvez installer directement sur WordPress.

Mettre en place une structure en silo pour votre WordPress

Avant toutes choses, il est important d’élaborer une architecture de l’information afin de cibler et d’organiser votre contenu. Cette architecture de l’information permet de structurer les emplacements et les interactions des différents contenus de votre site. Si vous avez déjà créé votre site ainsi que plusieurs pages (produits, articles…) vous allez devoir décider de ce qu’il faut garder, retravailler ou supprimer. Mais soyez prudent en ce qui concerne les redirections.

Plus votre site est organisé et votre contenu hiérarchisé, plus la navigation sur votre site sera facilité. Vos visiteurs pourront accéder plus facilement aux informations qu’ils recherchent et l’expérience utilisateur sera donc améliorée.

Les plugins WordPress pour créer vos silos

Voici deux plugins en version gratuite afin de vous aider à installer une structure en silo pour votre site et à rediriger vos pages.

1.  Yoast SEO : le référencement pour tous. C’est le plugin SEO le plus connu et le plus installé. La version gratuite contient tout ce dont vous avez besoin pour gérer votre référencement. Yoast offre aux utilisateurs une boîte à outils pour aider à créer une structure en silo. Il propose également de gérer la redirection sur votre site et de le maintenir sain et optimisé pour le référencement.  

2.  Permalink Manager Lite : éditeur permalien WordPress très bien noté qui permet de personnaliser les URL des articles et des autres pages. Permalink Manager vous aide à créer une structure en silo pour vos adresses URL et permet de rediriger automatiquement les anciennes URL. Ces fonctionnalités sont disponibles dans la version gratuite.

Notre diagnostic SEO offert vous attend !

Des infos rapides et actionnables dès maintenant pour gagner rapidement du trafic !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.