L’algorithme de Youtube : 5 choses qu’il faut savoir (et enfin être premier !)

par | Fév 21, 2022 | 0 commentaires

Suivez nous sur les réseaux pour plus d’articles et de conseils

Se positionner sur Youtube n’est pas simple, pour des vidéos vues et qui vous apportent des résultats, il faut pouvoir connaître et composer avec les critères de l’algorithme de Youtube.

Youtube est le deuxième moteur de recherche du monde, et c’est Google (le premier) qui possède ce moteur de recherche.

Comme sur tous les moteurs de recherche, le secret de la croissance se situe dans la compréhension de son algorithme.

Les 3 facteurs les plus impactant dans le référencement d’une vidéo sur Youtube.

1. Les trois algorithmes de Youtube

Oui, Youtube possède 3 algorithmes :

  1. Vos recommandations sur la page d’accueil
  2. Vos suggestions sur les côtés des vidéos
  3. Le moteur et les résultats de recherches

Votre vidéo n’est donc pas forcément visible que dans les résultats de recherche, bien que ce soit une source de vue non négligeable. 

En effet, vous pouvez aussi recueillir des vues en flattant les deux premiers algorithmes qui ne font, eux, pas appel au moteur de recherche.

Ces algorithmes font appel à du machine learning, autrement dit vous n’aurez pas le même algorithme que votre voisin. 

Votre algorithme est impacté par vos intérêts ainsi que les moment de la journée ou vous regardez tel ou tel type de contenu. Selon les jours et les heures, l’algorithme YouTube vous poussera des résultats différents.

Youtube connaît donc nos habitudes et est capable de savoir si :

  • Vous regardez plutôt des contenus informatifs le matin
  • Des contenus techniques l’après midi
  • Des contenus divertissants le soir. 

L’algorithme vous poussera les différents types de contenus en conséquence.

2. Pour l’algorithme de Youtube : les 48 premières heures sont vitales

Le machine learning nécessite une “période d’apprentissage” pour fonctionner à son plein potentiel. 

Chez Youtube, cette période est de 48H. Pendant ces 48h, youtube va surveiller 3 indicateurs principaux :

  • Watch time 
  • Taux de clic
  • Watch time par session d ‘un même utilisateur.

C’est d’ailleurs parce que ces indicateurs sont importants que nous vous conseillons un format de 10 min max. Car le watch time est également calculé sur la proportion de vidéo visionnée.

3. Le taux de clic sur Youtube

En fonction de vos comportements et de l’historique des utilisateurs, Youtube propose vos contenus dans une partie “nouveautés”.

À partir de là, deux solutions :

  • Les utilisateurs cliquent et votre vidéo gagne en visibilité. 

Pour les forts taux de clic, il est même possible d’atteindre l’onglet “tendances”

  • Les utilisateurs ne cliquent pas sur votre vidéo et votre vidéo est “enterrée” par l’algorithme.

Ce qui est important pour le taux de clic ?

Comme la plupart des créateurs de contenus sur Youtube, la régularité de vos sorties de vidéos permet un taux de clic amélioré. 

La création d’un “rendez-vous” les mêmes jours aux mêmes heures permet donc de favoriser la bonne performance de la vidéo dans les premières 48h.

4. Le “watch time” sur Youtube

Le watch time c’est la durée de visionnage de votre vidéo. 

En général, YouTube utilise cet indicateur pour définir la pertinence de votre vidéo par rapport aux mots-clés sur lesquels elle se positionne.

Mais c’est aussi sur cet indicateur que YouTube se base pour évaluer l’efficacité de votre vidéo lorsqu’elle est proposée en suggestions et en recommandations. 

En gros, c’est un peu le taux de rebond de votre vidéo. C’est-à-dire, à quel point vous êtes pertinent par rapport à un sujet donné ?

La règle est donc la suivante: 

Plus votre audience regarde la vidéo pendant longtemps, plus vous avez de chances d’être recommandé par l’algorithme de Youtube 🚀.

Là encore les bonnes pratiques pleuvent à ce sujet :

  • Teaser une “annonce” ou une “surprise” en fin de vidéo
  • Utiliser les “TOPs” pour maintenir le spectateur en haleine
  • Les vidéos doivent être assez courtes pour que le spectateur ne saute pas de passage par impatience.
  • Aborder des sujet méthodologiques et des tutos pour que votre spectateur ne soit pas tenté de sauter une étape.

Si vous suivez correctement ces différentes bonnes pratiques, vous verrez que votre vidéo sera visionnée pendant plus longtemps que celles de vos concurrents. 

5. Le watch time par session

Et non ! YouTube n’est pas un moteur pétri d’altruisme. Son but est bel et bien de garder l’utilisateur pour qu’il visionne des publicités et rapporte de l’argent à YouTube et Google. 

Désolé si vous tombez des nues. 

Le watch time par session, c’est pour déterminer si votre audience quitte Youtube après votre vidéo ou non. 

En général, les créateurs de contenus font l’erreur d’inciter à découvrir un site internet ou un autre réseau social dès la fin de la vidéo. Cette façon de procéder est contreproductive. 

Si l’utilisateurs quitte YouTube, l’algorithme pénalise la dernière vidéo vue car c’est “à cause d’elle” que YouTube perd un utilisateur. 

Résultat ? Moins de visibilité

Au contraire, incité à la découverte d’autres vidéos, de vous ou d’autres chaînes, permet au watch time par session d’augmenter. 

Si vous traitez un sujet dans une vidéo B et que votre vidéo A traite le même sujet sous un angle différent, vous gagnerez à diriger votre audience vers votre autre vidéo plutôt que sur votre site internet. 

Que ce soit pour vos spectateurs ou pour YouTube, c’est toujours bon d’approfondir un sujet au travers de plusieurs vidéos, pas vrai 😉

Les bonnes pratiques :

  • Faites plus d’une vidéo sur le même sujet
  • Le premier lien de votre description doit être une vidéo complémentaire
  • Attention à ne pas trop appeler à l’action vers autre part que YouTube (n’oubliez cependant pas qu’on est là pour faire du business 😉)

6. Les limites de YouTube

Tout comme pour Google, il y a des limites à l’utilisation de la plateforme. 

L’algorithme de Youtube est en effet assez peu partageur et privilégie les créateurs de contenus qui ne s’éparpillent pas. 

Et les vanity metrics ne sont pas les principaux facteurs clés de succès.

1) Le nombre d’abonnés est loin d’être un facteur de première importance dans l’algorithme

Ce qui est bien plus important, et YouTube est clair, c’est d’avoir des personnes qui regardent plusieurs de vos vidéos, régulièrement. 

Alors pensez-y la prochaine fois que vous vous dites que c’est peine perdue.

2) Le partage sur les réseaux 

Et oui, puisque Youtube aime le watch time par session, Youtube aime les personnes qui regardent des vidéos SUR Youtube. 

Et si vous postez une vidéo sur votre site ou vos réseaux, votre audience ne la regardera pas forcément de nouveau sur YouTube.

Voilà, vous connaissez un peu mieux les péchés mignons de l’algorithme de Youtube.

Notre diagnostic SEO offert vous attend !

Des infos rapides et actionnables dès maintenant pour gagner rapidement du trafic !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.